Numéros spéciaux

Numéro 81 - Spécial Abeilles

L’origine multifactorielle des troubles de santé observés chez l’Abeille mellifère s’impose à la communauté scientifique depuis une vingtaine d’années. Les rapports de l’Afssa en 2008 sur les mortalités, effondrements....
Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 77 - Spécial Sécurité sanitaire des aliments - bilan 2015

Ce numéro spécial est la première édition du Bulletin épidémiologique - santé animale, alimentation - consacré à un bilan annuel sur la surveillance sanitaire des aliments. Cette nouvelle production du BE présente l'organisation et les résultats des principaux dispositifs de surveillance des contaminants chimiques et biologiques susceptibles de se trouver dans l’alimentation humaine...

Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro en cours - Spécial Maladies animales réglementées et émergentes (MRE) - Bilan 2015
En cours....
Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 71 - Spécial Maladies animales réglementées et émergentes (MRE) - Bilan 2014
Nous en sommes à la sixième édition de ce numéro spécial annuel, consacré au bilan sanitaire des principales maladies réglementées et des maladies émergentes (et classées provisoirement à ce titre en dangers sanitaires de première catégorie)…
Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 68 - Spécial Vigilance sur la chaîne alimentaire
Ce numéro spécial décrit les dispositifs de vigilance sur la chaîne alimentaire et les met en perspective par rapport aux dispositifs de surveillance encadrés par des textes réglementaires spécifiques (par ex. surveillance des zoonoses, surveillance des contaminants chimiques). Il est complémentaire du numéro 50 (mai 2012) qui décrivait les dispositifs de surveillance de la chaîne alimentaire.

La surveillance permet une collecte régulière de données afin de répondre à des besoins d’évaluation des risques et in fine, d’adopter des mesures appropriées pour la gestion de situations à risque connues. La mise en place de dispositif de surveillance est donc une démarche a posteriori. Elle incombe aux exploitants et aux autorités sanitaires, notamment en termes de vérification de la conformité à la législation alimentaire et de détection des situations non maîtrisées.
Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 66 - Spécial Vigilance vis-à-vis des maladies exotiques
Lorsque nous avons, avec le Comité de rédaction du Bulletin Epidémiologique, projeté de réaliser ce numéro spécial consacré à la vigilance vis-à-vis des maladies « exotiques » (du grec exôticos, étranger) que le dictionnaire Robert défini comme ce « qui provient des pays lointains et chauds », nous nous sommes rapidement aperçus que le sujet était plus vaste et compliqué que nous ne l’avions pensé. Nous avons donc listé les sujets possibles, les auteurs potentiels, et nous avons commencé à organiser l’ensemble en rassemblant les contributions en « chapitres » cohérents : aspects généraux, outils de la vigilance, vecteurs et maladies vectorielles, etc. L’organisation de cet ensemble d’idées et de notes est représentée dans la carte heuristique en quatrième de couverture (dont la paternité du concept est attribuée par certains historiens à Aristote), et repris de manière plus traditionnelle dans le sommaire détaillé.
Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 64 Bulletin épidémiologique - Spécial Maladies réglementées et émergentes (MRE) - Bilan 2013
Cinquième édition pour ce numéro spécial du Bulletin épidémiologie – Santé animale-alimentation consacré au bilan annuel de la surveillance des principales maladies animales réglementées et émergentes.

Cette année, le calendrier de production de ce bilan sanitaire annuel a été profondément revu. Un premier bilan synthétique a été fourni fin juin aux directions départementales en charge de la protection des populations (DDecPP), afin de nourrir leurs réunions annuelles auprès des acteurs de leur département. Cette compilation plus tôt dans l’année des données de surveillance a permis cette parution du BE spécial MRE, avec trois mois d’avance par rapport aux années précédentes.
Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 59 - Spécial Maladies réglementées et émergentes (MRE) - Bilan 2012
Ce numéro spécial du Bulletin épidémiologie – Santé animale-alimentation est la quatrième édition du bilan annuel de la surveillance des principales maladies animales réglementées et émergentes. Cette publication, accessible à tous les acteurs des réseaux, contribue au bilan sanitaire annuel réalisé dans le cadre de la Plateforme nationale d’épidémiosurveillance en santé animale (Plateforme ESA), qui associe la DGAl, l’Anses, des organisations d’éleveurs (GDS France et Coop de France), de vétérinaires (SNGTV), des laboratoires d’analyse (Adilva), et des chasseurs et de la faune sauvage (FNC, ONCFS), dans un objectif d’amélioration continue des dispositifs de surveillance épidémiologique en santé animale.
 Lire la suite et consulter le numéro.

Numéro 54 - Spécial Maladies réglementées et émergentes (MRE) - Bilan 2011
Ce numéro spécial du Bulletin épidémiologique – Santé animale-alimentation est la troisième édition du bilan annuel de la surveillance des principalesmaladies animales réglementées, après les numéros 40 et 46, consacrés respectivement aux bilans de la surveillance pour 2009 et 2010. Cette publication, accessible à tous les acteurs des réseaux, contribue désormais au bilan sanitaire annuel réalisédans le cadrede la Plateforme nationaled’épidémiosurveillance en santé animale (Plateforme ESA), qui associe la DGAL, l’Anses, des organisations d’éleveurs (GDS France et Coop de France), de vétérinaires (SNGTV) et des laboratoires d’analyse (Adilva), dans un objectif d’amélioration continue des dispositifs de surveillance épidémiologique en santé animale.
Lire la suite et colnsulter le numéro

Numéro 53 - Spécial Antibiotiques et Antibiorésistants
Les médicaments destinés à l’Homme sont, depuis quelques années maintenant, de plus en plus souvent remis en question quant à leur efficacité, mais aussi quant à leur utilisation. Parmi eux, les antibiotiques et les anticancéreux font, dans une certaine mesure, encore exception. Les médicaments destinés aux animaux, et en particulier les antibiotiques, peuvent aussi poser question, notamment quant à leursmodes d’administration ou à leurs usages, avec le risque que les résistances sélectionnées chez des bactéries d’origine animale puissent ensuite être transmises à l’Homme. Mais nous verrons dans ce numéro que ce risque de transmission existe dans les deux sens.
A l’occasion de la Journée européenne de l’antibiorésistance de 2012 paraît ce numéro spécial du Bulletin Epidémiologique, intitulé « Antibiotiques et Antibiorésistances ». Ce numéro aborde les différents aspects de la problématique, en parallèle chez l’animal et chez l’Homme. Simultanément paraît en novembre 2012 un numéro spécial du BEH (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire) sur le même sujet, dont nous ne saurions que trop vous recommander la lecture.
Lire la suite et consulter le numéro

Numéro 50 - Risques alimentaires et microbiologiques

près le numéro conjoint entre le Bulletinépidémiologiquehebdomadaire (BEH) et le Bulletinépidémiologique Anses-DGAL consacré aux risques zoonotiques paru en mai 2010, voici un nouveau numéro conjoint dédié aux risques microbiologiques alimentaires.
Il s’agit d’une problématique aussi importante que complexe. Importante car, si la maîtrise de l’hygiène alimentaire n’a jamais atteint un tel niveau dans notre pays, plusieurs dizaines de milliers de cas de toxiinfections alimentaires (TIA) sont malgré tout répertoriées chaque année. Complexe par la difficulté d’estimer et de maîtriser le risque tout au long de la chaîne de production, « de la fourche à la fourchette » selon la formule consacrée, et ce pour des filières alimentaires complexes et très diverses. Plusieurs raisons peuvent être invoquées.
La première raison tient à la difficulté d’estimer quantitativement la présence de micro-organismes potentiellement zoonotiques à la source, c’est-à-dire chez l’animal et dans l’aliment. Bonnombre de bactéries à l’originedeTIA sontdes bactéries ubiquitaires largementprésentes chez lesanimaux (Campylobacter, Escherichia coli), faisant souvent partie de la flore commensale, n’entraînant donc en général aucun trouble visible chez les animaux. Il peut également s’agir de bactéries telluriques (Listeria) pouvant souiller les produits animaux tout au long de la chaîne de production.
Lire la suite et consulter le numéro

Numéro 49 - Spécial Equidés

a population des équidés présente, comparativement à d’autres espèces, des caractéristiques particulières. Cette population est hétérogène, elle rassemble des animaux de compagnie, des animaux de sport impliqués dans des compétitions régionales, nationales ou internationales et des animaux de « rente ».
Si l’identification individuelle des équidés est globalement accomplie, leur localisation géographique est difficile à appréhender pour une majorité d’entre eux, et est susceptible de se modifier en diverses occasions: compétitions, reproduction et loisirs. On observe une grande hétérogénéité et des implications sanitaires très différentes en fonction des utilisateurs, des structures d’accueil, des activités mais aussi en fonction des races. Ainsi il est possible de distinguer des filières (filières courses, pur-sang anglais et trotteur français, filières chevaux de sport et chevaux lourds…) possédant leurs propres réglementations et, pour les reproducteurs, des implications sanitaires différentes édictées dans les stud-books de chacune des races.
Lire la suite et consulter le numéro